YANME'E

Fiche technique

Univers_Drone

YANME'E, « Drones »

Affiliation : COVENANTS
Classification : TURPIS REX
Planète d'origine : PALAMOK
Niveau technologique : NIVEAU D'ORIGINE 4/NIVEAU D'ADOPTION 2 SELON LES COVENANTS
Taille standard : ENTRE 177,8 ET 205,8 CM
Poids standard : ENTRE 77 ET 127 KG



PHYSIOLOGIE

Les Yanme'es sont des arthropodes carnivores doués de conscience et dotés d'un exosquelette chitineux bioluminescent et de 2 paires d'ailes. Ils sont polydextres, c'est-à-dire qu'ils peuvent se servir aussi bien de leurs mains que de leurs pieds préhensiles pour prendre des outils, des armes ou même des ennemis au cours des combats. Malgré leur grande taille et la gravité élevée de leur monde natal, les Yanme'es peuvent voler pendant un temps limité. Ces créatures insectoïdes bipèdes descendent d'arthropodes ailés arboricoles ayant développé des capacités motrices complexes grâce à un appendice chitineux flexible fonctionnant comme un pouce opposable. Cette évolution leur permit d'atteindre un degré de technologie plus élevé et un état de conscience primitif pour arriver à la société Yanme'e contemporaine. La communication entre individus yanme'es s'effectue à la fois par le son et par les phéromones. La communication avec d'autres espèces est donc réduite et difficile.

SOCIOLOGIE

La majorité des Yanme'es se retrouvent dans l'une de ces trois castes : les servants, les ouvriers et les soldats, même si les Covenants ont rassemblé de manière artificielle les deux dernières castes. Pour un œil non averti, les mâles et les femelles se ressemblent énormément, mais de légères variations de couleur ou de silhouette peuvent indiquer la classe ou la fonction. Les reines yanme'es sont bien plus imposantes que leurs congénères, avec leurs abdomens distendus et leurs pattes épaisses. La société yanme'e est exclusivement matriarcale, les différentes castes œuvrant pour la préservation de la ruche en obéissant aux ordres de la reine. Le bien-être de la reine est indispensable à la propagation et au mode de vie de l'espèce. Elle représente le point central de tout progrès, avancées scientifiques ou technologiques par exemple, la plupart tendant vers la protection et le développement des ruches.

DÉVIANTS

Parfois, des mâles au comportement déviant (également appelés les “déviants”) font preuve d’anomalies sociales destructrices presque impossibles à gérer par la ruche. Cette proportion réduite d’individus est généralement bannie et se réfugie dans de petites grottes situées entre les territoires des différentes ruches. Avec l’arrivée des Covenants et l’intégration de l’espèce au sein de l’Alliance, le nombre de ces déviants a augmenté de manière significative et a obligé les Covenants à mettre sur pied des colonies pénitentiaires gérées par les Kig-Yars. Ces déviants participent ainsi à l’effort de guerre covenant par le travail forcé.

VOL

Les Yanme’es sont capables de voler sur de courtes distances sur Palamok, leur monde natal où la gravité est 2 fois supérieure à celle de la Terre. Lorsque les Covenants les découvrirent, ils travaillèrent à améliorer cette aptitude en fixant des modules antigravité sur le corps des Yanme’es. Ces derniers maîtrisent désormais parfaitement le vol, plus particulièrement sur les mondes où la gravité est inférieure à celle de Palamok. Autrefois cantonnés à des tâches d’entretien et de surveillance, les Yanme’es ont ainsi pu briguer des rôles combattants..

ARCHITECTURE

Les ruches sont principalement composées de boue, de bois et de matériaux cellulosiques mélangés à la salive et les excréments des Yanme'es. Même s'il est possible de créer une ruche dès qu'il y a suffisamment de matières premières, elles sont généralement construites sous terre ou dans les grandes canopées qui couvrent la majeure partie de Palamok. De plus, aussi bien Oquiu que Ka'amoti, deux des plus importantes régions de Palamok, renferment d'importantes structures géologiques dans lesquelles les Yanme'es ont construit d'innombrables ruches. L'aspect le plus surprenant de cette architecture est qu'il est possible de construire une ruche à une vitesse phénoménale. On voit ainsi parfois des structures très vastes se monter en quelques heures. Les Yanme'es envoyés en opération sont souvent chargés de construire des ruches temporaires pendant que le reste des forces covenantes progresse en territoire ennemi. De cette manière, les troupes d'invasion établissent une base physique au plus profond du territoire adverse, le plus souvent sur les plafonds des grottes ou sous terre.

COVENANTS

À l'arrivée des Covenants en 1112, les Yanme'es résistèrent violemment à leurs envahisseurs. Les Covenants ne se résolurent pas à détruire Palamok de peur que leurs ruches ne renferment des trésors forerunners, même si aucune trace des Forerunners ne fut découverte lors d'explorations ultérieures. À l'époque, les San'Shyuums durent apprendre le langage des Yanme'es et entreprendre des négociations en vue d'éviter une très longue guerre en raison du nombre extraordinaire de Yanme'es. Les Yanme'es furent intégrés à l'Alliance covenante et relégués à des tâches de surveillance pendant des années. Plus tard, les Covenants développèrent plusieurs fonctions de combattants pour leur espèce. À la fin de la guerre opposant les Humains et les Covenants et à la suite de l'éclatement de l'Alliance, la majorité des Yanme'es retournèrent avec joie dans leur système natal de Napret.


UNGGOY

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Halo 5 ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

3 joliens y jouent, 3 y ont joué.