Parasite

Fiche technique

Flood

PARASITE, LF.XX.3273 [FSC]

Espèce : LF.XX.3273 [FSC]
Classification : INFERI REDIVIVUS
Planète d'origine : EXTRAGALACTIQUE, ORIGINE INCONNUE
Niveau technologique : NIVEAU D'ORIGINE 7/NIVEAU D'ADOPTION 2
Taille standard : VARIE SELON L'HÔTE
Poids standard : VARIE SELON L'HÔTE
Niveau de menace : IMPORTANT À GRAVE


PRÉSENTATION

Le Parasite est une forme de vie extragalactique perturbatrice et violente, capable de s'immiscer dans des hôtes pensants, de les ''convertir'', puis de les contrôler afin d'assurer sa survie. Cet organisme est considéré comme l’une des plus graves menaces à la biodiversité intergalactique. C’est pour cela que les Forerunners conçurent les Halos et finirent par les activer, détruisant presque toute vie consciente dans la galaxie.

ORIGINES

Alors que leur civilisation déclinait, une poignée de Forerunners étaient convaincus que le Parasite était l’un des derniers spécimens d’une ancienne race d’êtres vivants qu’ils appelaient les Précurseurs et qui auraient, dans leur cosmogonie, créé les Humains et les Forerunners. Environ dix millions d’années avant la légendaire Guerre du Parasite, les Forerunners avaient éradiqué les Précurseurs de manière préventive, de peur de devenir leur cible. Il n’y eut qu’un seul survivant parmi les Précurseurs et un artefact qui furent retrouvés par les Anciens Humains, puis par les Forerunners. Le Parasite fut ensuite maintenu en stase dans un laboratoire pour la recherche ; et cela provoqua plusieurs épidémies. On pense que ces infections furent circonscrites avec succès.

SUPER CELLULES PARASITES

Le Parasite est une forme de vie agressive qui tire son origine de “Super Cellules Parasites” (SCP), organismes jusqu’alors inconnus et ressemblant à des neurones. Ces cellules, de dénomination scientifique “LF.Xx.3273”, constituent la biomasse du Parasite et peuvent s’adapter à n’importe quel tissu biologique afin de préserver et maintenir la croissance du Parasite. Aux stades ultimes de développement, les SCP peuvent être générées spontanément, car le Parasite cherche à transformer son environnement afin de le rendre plus propice à sa croissance.

PROCESSUS DE TRANSFORMATION

Les infections majeures du Parasite ont toujours eu pour origine des spores ou des vecteurs microbiologiques infectant les espèces vivantes, douées de conscience ou non. Dans les stades avancés, l’infection se met à exercer une pression parasitaire sur son hôte, afin qu’il convertisse sa masse biologique au profit du Parasite. Pendant ce processus, on voit apparaître sur le corps de la victime une créature bombée, de taille variable. Elle possède la forme, les fonctions et la matière nécessaires à la conversion de nouveaux hôtes potentiels. Même si le Parasite dispose d’autres vecteurs de propagation, on nomme souvent cette forme ''Parasite de contamination''.

PARASITES DE CONTAMINATION

Ces formes sont les plus instables et les plus fragiles du Parasite, mais elles demeurent extrêmement dangereuses. Une forme de ce type se compose d’une carapace molle, d’environ 90 à 130 cm, montée sur de nombreux tentacules qui lui permettent de se mouvoir. Sur sa partie supérieure, la forme est munie d’appendices se terminant par des grappes rouges sensorielles, lui servant d’antennes pour détecter les hôtes potentiels. Lorsqu’un Parasite de contamination localise un hôte, il l’attaque et plante une sorte de dard dans le corps de sa victime, lui transmettant les Super Cellules Parasites. Cette opération a divers effets, mais elle se traduit la plupart du temps par la “mort” de l’hôte, jusqu’à ce que les SCP le raniment pour en faire un Parasite de combat.

PARASITES DE COMBAT

Dans la plupart des cas, les Parasites de combat ressemblent à leur hôte, dont l’enveloppe corporelle n’est plus alors qu’un agent du Parasite. Quelques connaissances et réflexes de l’hôte sont conservés pour aider le Parasite à survivre, en lui permettant d’utiliser les armes, les véhicules, l’équipement voire les vaisseaux disponibles. Les antennes sensorielles rouges présentes sur les Parasites de contamination demeurent et constituent le système nerveux central temporaire de la créature, jusqu’à ce qu’elle ait été complètement consommée par les SCP.

PARASITES PORTEURS

Ces formes apparaissent lorsque l’organisme-hôte commence à générer spontanément des Parasites de contamination dans un bulbe implanté sur son dos. Cette masse finit par devenir trop lourde et explose, projetant des Parasites de contamination autour d’elle et participant à l’effort collectif du Parasite pour dominer son environnement immédiat.

STADE COORDONNÉ

Le premier élément indicateur du Stade coordonné est le changement d’atmosphère : les SCP diffusent des spores et créent une ruche-carapace qui génère un environnement chaud et humide. La plupart des bâtiments de confinement forerunners sont équipés de systèmes de modulation climatique permettant de recréer des climats froids ralentissant voire empêchant la croissance du Parasite. L’adaptation environnementale est un objectif du Parasite lorsqu’il passe au Stade coordonné, mais ce n’est pas sa principale préoccupation. La formation d’un Fossoyeur, c’est-à-dire d’une intelligence centralisée, également appelée “esprit composé” lui est nécessaire afin de poursuivre sa croissance. D’ordinaire, la présence d’un Fossoyeur indique que la biodiversité douée de conscience a disparu, et que l’espèce locale est entièrement intégrée au Parasite.

PARASITES PURS

Lorsque tous les hôtes locaux ont été infectés, le passage au Stade coordonné peut avoir lieu, mais cela amorce également le déclin du Parasite dans la zone, car le manque de “nourriture” vivante amoindrit sa capacité à perpétuer ses diverses formes de manière indépendante. Cependant, grâce à la conversion de l’environnement et à l’apparition d’une intelligence centralisée, le Parasite peut désormais générer spontanément de nouveaux Parasites purs, ainsi que des Parasites de contamination purs (uniquement en cas de réapparition de formes de vie conscientes). À ce stade, le Parasite n’est plus soumis aux aléas biologiques de formes d’accueil, et sa distribution est presque impossible à établir efficacement, notamment parce qu’il peut se métamorphoser spontanément et à tout moment en une autre forme.

CROISSANCE ULTÉRIEURE

Lorsque le Stade coordonné est atteint et qu’un Fossoyeur est opérationnel, les formes locales de Parasite tenteront d’exploiter les technologies et les connaissances disponibles sur place afin de voyager vers d’autres écosystèmes à infecter. Ce stade a été nommé Stade interstellaire, au-dessus duquel n’existe que le Stade pangalactique, lorsque le Parasite est unifié et suffisamment nombreux pour se déplacer d’une galaxie à l’autre. Concrètement, ce dernier stade ne peut avoir lieu que lorsque des milliers de Parasites au Stade interstellaire se sont amalgamés et ont commencé à progresser simultanément vers le centre de la galaxie, de sorte qu’il n’y demeure aucun îlot de population consciente.

SOLUTION

Malgré les terribles propriétés infectieuses du Parasite, on pensait avoir trouvé un antidote, même si l’on en ignora la nature exacte pendant des centaines de milliers d’années. Il semblerait que les Anciens Humains développèrent un remède lorsqu’ils furent confrontés pour la première fois au Parasite, mais qu’ils refusèrent de le partager avec les Forerunners, qui finirent par avoir recours au déplacement neural à phase croisée et à large effet de zone (les fameux Halos), afin de détruire toute vie douée de conscience dans la galaxie, c’est-à-dire les hôtes potentiels du Parasite. Cependant, les Forerunners n’abandonnèrent jamais l’espoir d’élaborer un remède, et ils conservèrent des spécimens de Parasite en divers points de la galaxie, protégés par des Monitors. Ce fut peut-être là une erreur, car cela permit la résurgence du Parasite au milieu du 26e siècle, ainsi que la réactivation de tous les Halos encore existants.

Précédent
UNGGOY

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Halo 5 ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

3 joliens y jouent, 3 y ont joué.